Accueil > Prophylaxie > Prohylaxies bovines

Prohylaxies bovines

Sur quelles maladies porte la prophylaxie chez les bovins ?

Pour les bovins : Tuberculose, Brucellose, Leucose, IBR, Varron et BVD.

Chacune de ces maladies fait l’objet d’une prophylaxie obligatoire permettant de déterminer le statut sanitaire de l’animal et du cheptel.

En procédant à un contrôle selon des modalités variables fixées par arrêté en fonction des maladies, on obtient la qualification de son cheptel.

Tuberculose Bovine

Liens fiche Maladie et réglementation

Le dépistage de la tuberculose bovine se fait par intradermotuberculination comparative (IDC) qui consiste en :
- la mesure du pli de peau au niveau de l’encolure de l’animal,
- l’injection intradermique dans l’encolure d’une petite quantité d’antigènes : tuberculine bovin et tuberculine aviaire,
- la lecture du test 3 jours après, par une nouvelle mesure du pli de peau.
La réaction allergique se manifestant par un épaississement de la peau à l’endroit de l’injection.
Comme tous les actes de prophylaxie, la lecture de la tuberculination doit être obligatoirement réalisée par le vétérinaire sanitaire, les textes la qualifiant d’acte médical.
Une bonne contention est essentielle pour la réussite de cette prophylaxie.

PDF - 248.9 ko
Aides au financement de parcs de contention
Aides au financement de parcs de contention

Dépistage en élevage

La surveillance en élevage bovin a 2 volets :
- la prophylaxie organisée sur les bovins de plus de 24 mois selon un rythme adapté à la situation épidémiologique de chaque département.
- le dépistage annuel sur les bovins de plus de 24 mois dans les cheptels bovins à risque particulier vis à vis de la tuberculose.

Lorsque la situation épidémiologique est favorable, la prophylaxie tuberculose de tous les cheptels est arrêtée, hormis pour les cheptels à risque identifiés. 9 départements sont dans ce cas dans la région : 11, 12, 32, 46, 48, 65, 66, 81 et 82.

Carte des rythmes de prophylaxie Tuberculose en Occitanie :

Cas particulier des manades et ganaderias :
La surveillance se fait par le test interféron gamma (IFG) sur le sang des bovins de plus de 24 mois en rythme triennal (1/3 des manades et ganaderias chaque année) dans les départements 11, 30, 32, 34 et 66.

Dépistage au mouvement

Le contrôle par intradermotuberculination comparative (IDC) lors des mouvements de bovins dans les conditions suivantes n’est plus obligatoire depuis décembre 2020 :
- si la durée de transfert entre exploitations est supérieure à 6 jours (contrôle dans l’exploitation de destination)
- pour les bovins provenant d’exploitation classée à risque (contrôle dans l’exploitation de départ).

Néanmoins, l’éleveur peut aller au-delà des mesures obligatoires et faire réaliser un contrôle d’introduction.

Cas particulier des manades et ganaderias :
Tout bovin de plus de 6 mois de manade ou ganaderia, destiné à être introduit dans une autre manade ou ganaderia, doit avoir obtenu, dans les 30 jours précédant la livraison, des résultats favorables à un test de dosage de l’interféron gamma.

Brucellose bovine

Liens fiche Maladie et réglementation

Le dépistage de la brucellose repose sur la détection, dans le sang ou dans le lait de tank, des anticorps produits par l’animal contre la bactérie.
Pour les cheptels en prélèvement sur sang, 20% des bovins âgés de plus de 24 mois sont dépistés chaque année ; et ceci quelle que soit leur race sans que le nombre ne puisse être inférieur à 10. Le dépistage est réalisé sur un mélange de sérums.

Leucose bovine

Liens fiche Maladie et réglementation

Le dépistage de la leucose repose sur la détection, dans le sang ou dans le lait de tank, des anticorps produits par l’animal contre le virus.
La prophylaxie est faite sur un rythme quinquennal, c’est-à-dire que chaque cheptel est contrôlé tous les 5 ans.
Pour les cheptels en prélèvement sur sang, 20% des bovins âgés de plus de 24 mois sont dépistés lors de la prohylaxie ; et ceci quelle que soit leur race sans que le nombre ne puisse être inférieur à 10. Le dépistage est réalisé sur un mélange de sérums.

IBR

Liens fiche Maladie et réglementation

Dépistage en élevage

Le dépistage de l’IBR repose sur la détection, dans le sang sur mélange de sérums ou dans le lait de tank, des anticorps produits par l’animal contre le virus.

Les modalités de dépistage dépendent du statut d’élevage :

Pour les élevages Indemnes et En cours de Qualification tout bovin âgé de 24 mois ou plus non connu positif
Pour tout autre statut tout bovin âgé de 12 mois ou plus non connu positif

Il n’y a pas de prélèvement pour les animaux dont la vaccination est certifiée par le vétérinaire, avec un vaccin conventionnel (IFFAVAX).

Dépistage au mouvement

Tout bovin non connu positif doit faire l’objet de contrôle individuel d’introduction 15 à 30 jours après arrivée, par prise de sang. Un contrôle 15 jours avant départ est également obligatoire si le bovin n’est pas issu d’un élevage Indemne d’IBR.

Varron

Liens fiche Maladie et réglementation

Le dépistage du varron repose sur la détection, dans le sang ou dans le lait de tank, des anticorps produits par l’animal contre le parasite.
Pour les cheptels en prélèvement sur sang, 20% des bovins âgés de plus de 24 mois sont dépistés ; et ceci quelle que soit leur race sans que le nombre ne puisse être inférieur à 10. Le dépistage est réalisé sur un mélange de sérums.

Plusieurs modalités de surveillance existent :
- contrôle aléatoire de cheptels par sondage national,
- contrôle orienté de cheptels selon les risques liés aux introductions,
- contrôle des cheptels allant dans une estive à moins de 5 km de la frontière espagnole,

La recherche d’anticorps peut être remplacée par un diagnostic direct avec l’observation de la présence de nodules sur le dos des bovins.

BVD

Liens fiche Maladie et réglementation

2 types de dépistage existent pour la BVD :
- détection des anticorps produits par l’animal contre le virus : dans le sang sur un mélange de sérums, pour tous les bovins de 24 - 48 mois chaque année ; ou dans le lait de tank 2 fois par an,
- détection du virus dans le cartilage auriculaire lors de la pose des boucles.

Les bovins reconnus positifs à l’une de ces maladies sont interdits de mouvement vers un autre élevage.

Toutes les opérations de prophylaxies obligatoires doivent être réalisées par le vétérinaire sanitaire que vous choisissez. Un document d’accompagnement des prélèvements sera édité par le GDS, délégataire sanitaire et mis à disposition des vétérinaires (listing de toutes les bêtes du cheptel avec pour chacune les tests à réaliser + étiquettes à coller sur les tubes). Tout changement de vétérinaire sanitaire doit être signalé à la DDPP pour autorisation.
Seul le prélèvement auriculaire pour la BVD est effectué par l’éleveur. Le matériel est fourni par le GDS du département.