Accueil > Prophylaxie > Prohylaxies bovines

Prohylaxies bovines

Tuberculose, brucellose, leucose, IBR

Chacune de ces maladies fait l’objet d’une prophylaxie obligatoire permettant de déterminer le statut sanitaire de l’animal et du cheptel.

En procédant à un contrôle selon des modalités variables fixées par arrêté en fonction des maladies, on obtient la qualification de son cheptel.

Tuberculose Bovine

Fiche Maladie et Réglementation

Le dépistage de la tuberculose bovine se fait au moyen d’un test intradermotuberculineux avec lecture du résultat au 3ème jour suivant l’injection. Comme tous les actes de prophylaxie, la lecture de la tuberculination doit être obligatoirement réalisée par le vétérinaire sanitaire, les textes la qualifiant d’acte médical.

Dépistage en élevage

La surveillance en élevage bovin avec 2 volets :

  • la prophylaxie organisée sur les bovins de plus de 24 mois selon un rythme adapté à la situation épidémiologique de chaque départements ou chaque commune.
  • le dépistage annuel sur les bovins de plus de 24 mois dans les cheptels bovins à risque particulier vis à vis de la tuberculose.

Lorsque la situation épidémiologique est favorable, la prophylaxie tuberculose de tous les cheptels est arrêtée. Six départements sont dans ce cas dans la région : 11, 12, 46, 48, 81, 82.

Carte des rythmes de prophylaxie Tuberculose
PDF - 454.2 ko
Carte

Cas particulier des manades et ganaderias :

  • Surveillance annuelle par intradermotuberculination simple (IDS) sur les bovins de plus de 12 mois.
  • Surveillance par le test interféron gamma (IFG) sur les bovins de plus de 24 mois, sur certains cheptels (20% des manades et ganaderias tous les ans)

Dépistage au mouvement

Contrôle par intradermotuberculination (ID) lors des mouvements de bovins :

  • si la durée de transfert entre exploitations est supérieure à 6 jours (contrôle dans l’exploitation de destination)
  • pour les bovins provenant d’exploitation classée à risque (contrôle dans l’exploitation de départ).

Néanmoins, l’éleveur peut aller au-delà des mesures obligatoires et faire réaliser un contrôle d’introduction.

Cas particulier des manades et ganaderias :
Tout bovin de plus de 6 mois de manade ou ganaderia, destiné à être introduit dans une autre manade ou ganaderia, doit avoir obtenu, dans les 30 jours précédant la livraison, des résultats favorables à une intradermotuberculination et à un test de dosage de l’interféron gamma.

Brucellose bovine

Doivent être soumis à un contrôle annuel 20% des bovins âgés de plus de 24 mois et ceci quelle que soit leur race sans que le nombre ne puisse être inférieur à 10. Le dépistage est réalisé par diagnostic sérologique.

Leucose bovine

Doivent être soumis à un contrôle 20% des bovins âgés de plus de 24 mois. Ce contrôle a lieu tous les cinq ans.
Le dépistage est réalisé par diagnostic sérologique sur mélange de 10 sérums .

IBR

Fiche maladie et réglementation relative à l’IBR

Les modalités de dépistage dépendent du statut d’élevage :

Pour les élevages Indemnes et En cours de Qualification tout bovin âgé de 24 mois ou plus non connu positif
Pour tout autre statut tout bovin âgé de 12 mois ou plus non connu positif

Pas de prélèvement pour les animaux dont la vaccination est certifiée par le vétérinaire, avec un vaccin conventionnel (IFFAVAX)

L’analyse est réalisée par mélange de 10 sérums. On réalise des analyses individuelles sur mélanges positifs.

Les bovins reconnus positifs sont interdits de mouvement vers un autre élevage.

Tout bovin non connu positif doit faire l’objet de contrôle individuel d’introduction 15 à 30 jours après arrivée. Un contrôle 15 jours avant départ est également obligatoire si le bovin n’est pas issu d’un élevage Indemne d’IBR.

Toutes les opérations de prophylaxies obligatoires doivent être réalisées par le vétérinaire sanitaire que vous choisissez. Un document d’accompagnement des prélèvements sera édité par le GDS, délégataire sanitaire et mis à disposition des vétérinaires (listing de toutes les bêtes du cheptel avec pour chacune les tests à réaliser + étiquettes à coller sur les tubes). Tout changement de vétérinaire sanitaire doit être signalé à la DDPP pour autorisation.