Accueil > Documentation > Maladies > Bovins > Varron ou Hypodermose bovine

Varron ou Hypodermose bovine

En bref

Espèces infectées Bovins
Symptômes Cutané principalement, abcès sur le dos des bovins
Transmission Par une mouche
Impact Dévalorisation des cuirs, chute de production et retard de croissance
Situation épidémiologique France assainie en varron
Catégorie 2 (prophylaxie et déclaration obligatoire

Qu’est-ce que le Varron ?

Le varron est une maladie parasitaire des bovins due à une mouche du genre Hypoderma.
L’œuf, ayant été pondu en fin de printemps ou à l’été par une mouche adulte, devient larve. Cette dernière se développe alors dans les tissus du bovin, pour être libérée à la même période l’année suivante dans le milieu extérieur après avoir perforé le cuir.

Comment le varron se transmet et se propage-t-il ?

L’hypodermose se transmet par la mouche (adulte) du varron ; une seule mouche pouvant contaminer 100 bovins dans un rayon de 3 à 5 km. Elles ne traversent qu’exceptionnellement les zones boisées ou d’altitude. Au début de l’hiver, tous les adultes sont morts, seules les larves hébergées par les bovins assurent la continuité du cycle.

Quels sont les risques de santé publique liés au varron ?

Le varron n’est pas une zoonose. Il n’y a pas de risque de transmission de la maladie à l’Homme.

Quelles sont les manifestations cliniques de la maladie ?

La maladie se manifeste par la présence de nodules sur le dos des bovins dus aux larves. A la fin du printemps ou l’été, ces larves sortent et entrainent des lésions sur le cuir.
Les autres signes sont une immunodépression et une baisse des performances zootechniques des animaux.

Comment cette maladie est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic est réalisé par l’observation directe de la présence de nodules sur le dos des bovins au printemps.
Cette méthode peut être complétée de décembre à mars, par la détection dans le sang ou dans le lait, des anticorps produits par l’animal contre le parasite.

Lien vers la Fiche Prophylaxie bovine.

Que fait-on pour prévenir et contrôler cette maladie ?

La prophylaxie obligatoire du varron appliquée depuis la fin 1998 sur l’ensemble du territoire français a permis en quelques années un assainissement général des élevages.
La région Occitanie est également reconnue zone assainie en varron.

La prévention passe par le dépistage lors de la prophylaxie, et lors d’introductions de bovins à risque (bovin étranger ou bovin de cheptel non assaini) avec un éventuel traitement hypodermicide.

La FRGDS Occitanie coordonne le Schéma Territorial de Certification. En savoir plus...