Accueil > Documentation > Réglementation > Prophylaxies - Maladies réglementées > Tuberculose

Tuberculose

La tuberculose bovine est une maladie infectieuse d’évolution chronique, transmissible à l’homme (zoonose) et à de nombreuses espèces, qui touche principalement les bovins. Elle est essentiellement due à la bactérie Mycobacterium bovis. D’autres Mycobacterium sont susceptibles d’infectés les bovins, notamment Mycobacterium tuberculosis (bacille de Koch) et plus rarement Mycobacterium caprae.

Symptômes

La tuberculose est une maladie chronique. Les animaux infectés ne présentent le plus souvent pas de symptômes caractéristiques, mais leur état général peut être altéré (maigreur, baisse de production) lorsque la maladie a évolué pendant longtemps. Le plus souvent, ce n’est qu’après la mort (ou l’abattage) des animaux que peuvent être identifiées à l’autopsie (ou au cours de l’inspection sanitaire) les lésions(4) évocatrices de l’infection par M. bovis.

Réglementation

Du fait de son caractère zoonotique et des pertes économiques pour l’élevage, le plan de lutte collective contre la tuberculose bovine a débuté en 1954, avec le passage d’environ 25 à 30% des élevages infectés à un taux inférieur à 0,1 %, soit moins de 100 foyers, actuellement.

Actuellement, la surveillance et la lutte contre la tuberculose bovine sont réglementées par les textes suivants :
- la directive du conseil du 26 juin 1964 relative à des problèmes de police sanitaire en matière d’échanges intracommunautaires d’animaux des espèces bovine et porcine (64/432/CEE)
- l’arrêté du 15 septembre 2003 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la prophylaxie collective et à la police sanitaire de la tuberculose des bovinés et des caprins.

Voir les rythmes de prophylaxie